Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai vu dernièrement ( oui je sais la pub a deux mois mais je ne suis pas très TV ) la pub pour les collants DIM Absolu Flex.

 

 

Je ne reviendrais pas sur DIM qui est, pour moi, à la lingerie et collanterie ce que William Saurin est au cassoulet : un produit de supermarché qui ne mérite pas d'en sortir et qui n'est même pas forcément moins cher qu'un équivalent de qualité.

 

Revenons en à cette pub. J'aimerai savoir quel est le message qu'elle souhaite faire passer ?

Avec Absolu Flex, je peux courir un marathon ( dans les escaliers ) et faire du saut en longueur tout ça avec une mini robe et des talons de 12 cm ( sinon ce ne serait pas drôle ) sans que mes collants ne bougent ?

 

Peut être

 

Mais en décortiquant un peu la pub : une jeune femme marche sur un pont, on voit qu'elle porte une robe, des collants et de jolis escarpins. Elle regarde au delà du pont et se met immédiatement à courir. Pas de chance, elle doit descendre des escaliers, en toute logique, elle remonte sa robe au dessus des fesses. Arrivée sur un sol à nouveau plat, elle saute au dessus de cordage ( ça me fait penser à Alain Chabat sautant au dessus de la chaise dans La cité de la peur ). Puis, forte de cette entrainement, saute du quai jusqu'à un bateau ( probablement une péniche ).

Ouf, elle est bien arrivée, réajuste sa robe et rejoint celui qu'on suppose être son homme.

 

Voilà voilà ... elle a failli se tordre la cheville une bonne quinzaine de fois dans les escaliers sans compter ses sauts de cabris, s'est livrée à une petite séance d'exhibition ( heureusement qu'il n'y a personne sur les quais de Seine en pleine journée ) et arrive finalement essoufflée, complétement décoiffée et dégoulinante de sueur. Enfin, ça c'est pour la réalité.

 

Elle a donc couru derrière ... un homme. Il était d'ailleurs sur la péniche probablement par hasard, entouré de femmes en robe de soirée.

 

En fait, cette pub me fait penser à une autre des années 90 je crois pour un déo.

C'était exactement l'inverse. La femme était montrée comme active durant la journée ( probablement un poste à responsabilité ) et faisait la fête avec ses amies durant la soirée ( sans que le déo ne la lache mais ce n'est pas l'important ). Bref, une femme indépendante, active et responsable.

Pour DIM, la femme n'est bonne qu'à courir après son homme, peu importe qu'il aille à droite à gauche.

 

Voilà comme cela aurait du se passer :

L'homme invite sa femme / copine à cette "soirée d'après midi"

Elle se prépare ( et change de marque de collants ( Cervin, Gerbe, Wolford ) pour être sûre qu'ils ne bougent pas, ou mieux, elle met un PJ ;) )

Il vient la chercher

Ils vont à la soirée sans se presser et éviter ainsi les urgences

Et l'homme la raccompagne ensuite

 

Mais ça c'était bon pour les 90's ...

 

PS : Tant que j'y suis et que je parle de pub ( et parce que c'est mon blog ). Une autre pub me fait réagir. Mais parce que je trouve qu'elle ne va pas assez loin. Il s'agit de la pub pour les Kellog's Extra. Vous savez, celle où un homme sort de sa douche, ne trouve pas de slip / caleçon et met la culotte rose de sa copine. Qui revient juste à ce moment là, pendant qu'il mange ses Extra.

Pourquoi ne va-t-elle pas assez loin ? Parce que la culotte et donc la féminité qu'elle dégage ne vient en fait que de sa couleur. La dentelle est presque anecdotique et on le voit pas porter une culotte mais un slip kangourou rose.

Ça rendrait mieux s'il portait ça, non ?

 

 

 

Tag(s) : #collants, #lingerie, #humeur, #psycho

Partager cet article

Repost 0